Fermer

La paille, naturellement performante

Selon vous, quel matériau de conception peut être isolant, performant, confortable, résistant, durable et naturel à la fois ? La paille, pardi !

Isolant économique

La paille compactée en botte offre une isolation efficace tout en restant économique car, à performance égale, elle présente le meilleur rapport qualité/prix du marché !

« Comparée aux produits concurrents qui visent les mêmes prestations, la paille est 20 % moins chère », précise Nicolas Rabuel, chef de projet structuration de la filière Construction paille Odéys (antenne de Limoges).

Chaud en hiver, frais en été. La paille conserve les températures souhaitées dans vos pièces, quelle que soit la saison. Idéal pour les bâtiments passifs comme pour ceux à énergie positive.

Bon pour les occupants, bon pour l'environnement

Matériau 100 % naturel et sain pour l'air intérieur, la paille peut également être une solution à la gestion des déchets dans le bâtiment, - « premier producteur de déchets en France », rappelle Nicolas Rabuel -, avec son faible impact environnemental.

D'autant plus que c'est un matériau qui dure dans le temps. Vous voulez un exemple ? Regardez la maison Feuillette, en ossature bois et isolation bois. Bâtie en 1920 à Montargis, dans le Loiret, elle existe toujours.

Et un atout supplémentaire, non des moindres : c'est un matériau largement disponible. 10 % de la paille de blé produite annuellement en France suffirait pour isoler tous les nouveaux bâtiments construits chaque année.

Et c'est aussi une ressource locale. Le saviez-vous ? 90 % des approvisionnements viennent de moins de 50 kilomètres du site de construction ou de fabrication.

Stop aux idées reçues

N'ayez aucune crainte : installée dans les règles de l'art, la paille ne redoute pas le feu, pas plus que l'humidité, les rongeurs ou les insectes !

La paille étant protégée par des enduits ou des parements, elle se trouve à l'abri des rongeurs et n'offre pas d'aliments suffisants pour permettre, par exemple, à un groupe de termites de survivre.

Elle n'est pas plus inflammable qu'un autre isolant car, compressée, elle ne brûle pas mais se consume très lentement en ne dégageant qu'une faible quantité de fumée. Ce qui laisse le temps aux secours d'intervenir et aux occupants le temps d'évacuer.

Enfin, la paille absorbe et évacue l'humidité.

Malgré les nombreux atouts de la paille, tout reste à faire. « Cela reste un marché encore émergent », rappelle Nicolas Rabuel. Cela laisse donc encore une belle marge de progression. Alors tenté de rejoindre la filière paille et de faire partie des constructeurs novateurs ?

Rendez-vous au Village de l'innovation dans le Hall 1.