Fermer

Témoignage

Bernard ALDEBERT a travaillé comme journaliste, communicant et animateur/consultant, pour des organismes publics et professionnels du BTP.

"On ne le dira jamais assez, cette manifestation a été conçue par les professionnels et pour les professionnels. Maître d’ouvrages publics et institutionnels, maîtres d’œuvres de l’architecture et de l’ingénierie, entrepreneurs et artisans de tous les corps d’état de la construction, de l’entretien et de la maintenance, ont activement participé à la construction ce rendez-vous 2018.

Ensemble, au sein du comité technique d’Aquibat, ils ont identifié les grands sujets du moment, indiqué la direction d’un mouvement dans lequel ils se sont tous fortement impliqués.  Par métiers, par fédérations, par associations, par organismes, ils ont construit un programme exceptionnel de manifestations : exposés, conférences, présentations, démonstrations, tables-rondes, colloques, qui vont se succéder à un rythme effréné au cours des trois jours de la manifestation.

Ce « foisonnement » d’évènements est un signe. Le signe de la dynamique d’un secteur qui vit au plus près de la société : un secteur qui souffre quand l’économie est en berne, mais qui la soutient et la dynamise quand elle peut repartir de plus belle ; un secteur qui travaille au plus près de cette société avec des emplois, pour la plus grande part, indélocalisables ; un secteur qui s’inscrit donc dans sa région, la Nouvelle Aquitaine, dans son environnement… si étroitement que chacun a, à l’esprit, ce qui est devenu une banalité mais recouvre une vérité profonde : quand le bâtiment va, tout va.

Aussi, toute occasion qui permet de soutenir la construction est-elle une bonne chose pour la société autant que pour nos professions et nos métiers.

Si les marchés sont la condition sine qua non de son activité, le secteur sait aussi faire preuve de sa volonté de progresser, de s’améliorer, de s’inscrire dans les grands défis contemporains.

Le monde de la construction innove. Il innove constamment par ses industriels, ici présents comme exposants, par ses chercheurs, ses starts-ups. Aquibat a ouvert un passionnant village de l’innovation.

Le monde de la construction innove par ses méthodes, sa recherche d’une optimisation de ses modes de travail. On en trouvera aussi des exemples, notamment avec les outils informatiques qui nous accompagnent de l’esquisse à la livraison du chantier et la levée totale des réserves. On pense bien sûr au BIM en conception qui fait l’objet de nombreuses rencontres de notre manifestation.

Le monde de la construction innove en faisant des propositions pour répondre à l’exigence environnementale. Limiter la dépense énergétique, réduire l’empreinte carbone, tels sont notamment les enjeux essentiels de notre survie, tout comme l’adaptation à un changement climatique aux conséquences déjà évidentes.

Et ce grand mouvement implique que chaque professionnel s’informe, se forme en permanence, que chaque professionnel puisse rencontrer ses pairs pour échanger, ses clients maîtres d’ouvrages pour mieux identifier leurs besoins, ses fournisseurs pour leur transmettre ses attentes et découvrir le fruit de leur recherche-développement.

Aquibat se veut un tel lieu d’échanges et de partage. Avec et grâce au soutien et la participation active d’institutions, de collectivités locales, de corps consulaires, ce salon, qui connaît, pour cette édition, un nouvel élan, ne vivra et ne se développera que si cette dynamique est soutenue.

Mais n’oublions pas non plus qu’Aquibat est aussi un lieu de rencontre entre amis. Notre grande famille du bâtiment s’y retrouve, s’y fête. Ceci aussi est important."

Bernard Aldebert,
Conseiller filière pour le Salon Aquibat
Architecte, journaliste et consultant pour des organismes publics et professionnels du BTP